Thérapie EMDR

La thérapie EMDR est la seule, avec les thérapies comportementales,

dont l'usage est officiellement recommandé par l'HAS (Haute Autorité de Santé)

et par l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé).

Elle est la thérapie qui génère le plus d'études scientifiques ;

à ce jour plus de 2000 articles publiés.

À qui s'adresse l'EMDR ?

La thérapie EMDR s'adresse à toute personne souffrant de perturbations émotionnelles. Il peut s'agir de traumatismes avec un grand "T" tels les violences physiques et psychiques, les abus sexuels, les accidents graves, les décès, les maladies graves, les catastrophes naturelles, les situations de guerre, les attentats.

Mais il peut aussi s'agir d'événements de vie difficiles ou de traumatismes avec un petit "t", qui peuvent être moins voyants et peuvent être à la source d'émotions ou de comportements inadaptés ou excessifs dans la vie quotidienne (enfance perturbée, séparations, fausses couches et IVG, deuils et difficultés professionnelles).

D'autres troubles psychologiques relèvent aussi de traumatismes récents ou anciens, parfois inconscients : dépression, addiction, trouble du comportement alimentaire, attaque de panique, phobie.

Comment se passe un traitement EMDR ?

Des entretiens préliminaires permettent au patient d'établir une relation de confiance et d'identifier avec son aide, le ou les souvenirs traumatiques à l'origine de ses difficultés.

Ces souvenirs sont ensuite retraités lors des séances.

Il faut parfois plusieurs séances pour traiter un seul souvenir. Le processus de traitement est un processus conscient (pas d'hypnose), le patient reste maître du déroulement de la séance. Le traitement correspond à ce que fait naturellement notre cerveau quand il ne se bloque pas (traumatisme).

Au début d'une séance d'EMDR, le praticien demande au patient de se concentrer sur l'événement perturbant, en gardant à l'esprit les souvenirs sensoriels de l'événement (image, son, odeur, sensation physique), ainsi que les pensées actuelles qui y sont associées.

Le praticien commence alors des séries de stimulations bilatérales, c'est-à-dire des mouvements de doigts devant les yeux du patient. Entre chaque série il suffit alors que le patient remarque ce qui lui vient à l'esprit. Il n'a aucun effort à fournir pendant la stimulation pour obtenir un résultat : l'événement se retraite spontanément et différemment pour chaque personne selon son vécu et sa personnalité.

Les séances durent 3/4h et coûtent 75 euros à Bourges. Il faut compter entre 5 et 10 séances pour traiter une problématique (variable en fonction de la gravité, des ressources psychiques).

© 2020 Benjamin Rouif