Test de Q.I.

Qu'est-ce qu'un test de QI ?
Enfant - Adulte

Les indispensables

 

1. Un test de QI n'est pas une mesure globale de l'intelligence d'un être humain. Il existe de nombreuses autres formes d'intelligences (exemple de la théorie des intelligences multiples de Gardner).

 

2. Un bilan ne se limite pas aux données psychométriques (données chiffrées).

 

3. C'est l'interprétation des données chiffrées au regard de l'analyse clinique (comportement, attitude, expression des émotions, qualité relationnelle, tolérance à la frustration...) qui permet d'établir un bilan pertinent.

 

4. Le test de QI est un outil. Cet outil permet d'objectiver certaines caractéristiques et il peut être un point de départ pour comprendre les problématiques vécues et entamer une psychothérapie.

 

5. Le test est toujours réalisé au bénéfice de l'enfant.

Il n'est pas une fin en soi mais un moyen qui permet d'objectiver certains éléments du développement cognitif et affectif de l'individu.

Présentation générale
des tests

 

Le WISC-V est une échelle d’évaluation d’intelligence pour enfants. Elle comprend 10 subtests regroupés en cinq indices décrits ci-dessous. De 6 à 16 ans 11 mois.

 

Tous les scores sont relatifs à une moyenne de 100 avec un score moyen compris entre 90 et 110. La répartition de la population se décrit selon une courbe de Gauss, autrement appelée courbe de normalité.

Les résultats sont stables dans le temps, il y a peu d’évolution avec l’âge (hors troubles spécifiques).

Lors de la passation l'enfant (ou l'adulte) réalise une dizaine d'exercices qui permettent ensuite de déterminer 4 indices (WAIS), 3 à 5 pour la WPPSI et le WISC.

Voici la description
des 5 indices du WISC V :

  1. Indice de compréhension verbale : il évalue les aptitudes en sollicitant le raisonnement, la catégorisation, la compréhension. On parle d’intelligence cristallisée, c’est-à-dire de l’application de connaissances antérieures (ex : apprentissages scolaires).
     

  2. Indice visuospatial : il évalue la capacité de résolution devant des problèmes nouveaux ayant une présentation visuelle.
     

  3. Indice de raisonnement fluide : on l’oppose à l’intelligence dite « cristallisée », représentée en partie par l’indice verbal. Il s’agit ici d’épreuves de logique.
     

  4. ​​Indice de mémoire de travail : il fait appel à la mémoire à court terme et à la mémoire auditive. La mémoire de travail est un système de mémoire active du traitement et du maintien des informations (ex : se souvenir de tête).
     

  5. Indice de vitesse de traitement : il fait appel à la rapidité d’exécution d’une tâche (ex : retrouver un symbole parmi des leurres).

Ces cinq indices permettent ensuite de déterminer un score global de quotient intellectuel (QI).

La validité du quotient intellectuel dépend de l'homogénéité des indices.

 

Aux mesures psychométriques, c'est-à-dire les scores obtenus aux subtests et indices, s'ajoute l'ensemble de l'évaluation clinique qui porte sur les aspects affectifs de la personnalité.

 

C'est le recoupement entre ces deux approches, en plus des informations données par les parents, qui permet d'établir le bilan.

© 2020 Benjamin Rouif